Cette page fournit des informations sur la matrice des connaissances, elle aborde les thèmes suivants:

Pourquoi créer une matrice de connaissances ?

Une matrice de connaissances est un instrument simple qui demande peu de temps et qui apporte beaucoup : les points forts mais aussi les points faibles d’une équipe et d’un département deviennent visibles.

Une matrice de connaissances peut être établie par équipe, mais aussi par machine si on le souhaite. Cette méthode est utile dans les entreprises où chaque machine est exploitée par une équipe fixe. Un manuel spécifique est disponible ici.

Une matrice de connaissances permet de visualiser les compétences individuelles des employés. L’objectif est de détecter les déficits actuels ou les points de travail de l’employé. L’étape suivante consiste à déterminer comment éliminer ces points de travail, souvent en suivant une formation.

L’utilité d’une matrice de connaissances

Une vue d’ensemble de tous les « peut et sait », complétée par le niveau de maîtrise, aide à planifier à court et à long terme dans quelle mesure les compétences nécessaires sont présentes, doivent être recrutées/développées ou doivent être remplacées.

Comment commencer

Pour commencer, vous avez besoin des profils de poste ou d’une liste des différentes tâches et des normes prédéfinies pour les différentes tâches.

Vous n’avez pas de profils de poste ? Utilisez alors les profils intersectoriels de la base de données Competent*). Competent contient plus de 500 fiches d’emploi avec des informations sur les professions. Vous y trouverez également des informations sur les activités, les compétences et les connaissances, ainsi que des informations sur la formation menant à la profession et les certificats requis.
Les fiches d’emploi ont été approuvées par les partenaires sociaux et couvrent l’ensemble du marché du travail.

Un exemple

Activité : réanimer une personne en cas de perte de conscienceCompétence : appliquer avec succès une technique de réanimationTâches à accomplir*:

  • Vérifier l’état de conscience
  • Appeler le numéro d’urgence
  • Vérifier la respiration
  • Appliquer les compressions thoraciques
  • Ventilations

*) Cette feuille de route n’a qu’une valeur d’exemple. La procédure de réanimation est régulièrement mise à jour. Une formation annuelle de mise à jour pour votre personnel est absolument essentielle pour maintenir leur certificat. La formation continue leur permet également de toujours suivre les derniers développements en matière de techniques de premiers secours.

Une fois les activités et les tâches associées cartographiées, vous pouvez attribuer aux membres de l’équipe un niveau individuel pour chaque tâche. Plusieurs niveaux sont possibles et il est tout à fait normal que tout le monde ne puisse pas exécuter chaque tâche dans la même mesure. Il est également vrai qu’une matrice de connaissances est un document dynamique. Les gens apprennent toujours et une personne acquerra de plus en plus d’expérience en exécutant les tâches. Il peut également arriver qu’une personne ne soit soudainement plus autorisée à effectuer une tâche spécifique. Par exemple, conduire un chariot élévateur pour des raisons de santé.

Exemples de niveaux

  • A – La tâche n’est pas pertinente pour l’employé
  • B – L’employé n’a pas encore reçu d’instruction. Il ne peut pas exécuter la tâche
  • C – L’employé a reçu une formation mais a encore besoin d’êtere guidé dans l’exécution de la tâche/activité
  • D – L’emplyé peut exécuter la tâche/l’activité de manière autonome.