Aujourd’hui, une grande importance est accordée à la diversité sur le lieu de travail. C’est un enrichissement pour votre entreprise qui peut apporter de nombreux bénéfices, mais comment l’aborder et que dit la législation à ce sujet ? Il n’est pas évident pour les entreprises de s’y retrouver. Comment répondre correctement à des questions telles que « Puis-je prier au travail ? » ou « Puis-je bénéficier d’un poste de travail adapté en raison de mon handicap ? Il est temps de faire la part des choses.

La valeur ajoutée d’une politique de diversité

Vous avez du mal à attirer et/ou à conserver des employés motivés ? Une bonne politique de diversité dans votre entreprise vous apporte un certain nombre d’atouts supplémentaires sur le lieu de travail. L’un des plus importants est l’effet positif sur la capacité de travail des employés. Accorder de l’attention à une population diversifiée d’employés, qui se sentent bien indépendamment de leur appartenance ethnique, de leur religion, de leur sexe… est bénéfique pour la personne elle-même, pour la dynamique de l’équipe et pour l’entreprise dans son ensemble.

Comment la législation est-elle structurée ?

Trois lois relèvent du domaine de la « discrimination » : la loi sur le genre, la loi contre le racisme et la loi contre la discrimination. Chacune de ces lois contient un certain nombre de critères protégés. Au total, il existe 19 critères protégés, dont les plus connus sont l’âge, le sexe et la couleur de peau.

Exemple : il est interdit de fixer un âge minimum ou maximum dans une offre d’emploi sans raison, ou de prendre une décision en fonction d’un certain âge sans raison valable. Il ne faut pas confondre l’âge et l’ancienneté.

La liste complète des critères protégés peut être consultée sur ce site web.

En outre, la législation prévoit également un certain nombre de comportements interdits

Au total, il y a 9 comportements interdits liés aux 19 critères protégés :

– la discrimination directe et indirecte ;

– l’incitation à la discrimination

– le refus d’aménagements raisonnables en raison d’un handicap

– le harcèlement et l’intimidation

– le crime de haine ;

– incitation à la discrimination ou à la haine ;

– la discrimination par un fonctionnaire ;

– la discrimination raciale.

Unia a développé un outil appelé eDiv, qui permet à chacun de s’informer sur ces questions de manière simple. Pour les employeurs, le personnel des RH, les employés… il est utile d’y consacrer du temps comme base d’une politique de diversité.

L’outil d’apprentissage en ligne Ediv propose un certain nombre de modules :

– législation ;

– politique de diversité ;

– Le handicap ? Pensez-y !

Dans chaque module, vous concrétisez la théorie à l’aide de situations pratiques. Cela vous permet de comprendre comment une forme de discrimination peut se produire sur le lieu de travail, mais aussi de comprendre les processus sous-jacents et les exceptions. Car dans un contexte donné, certaines discriminations sont justifiées. Il s’agit notamment de

– l’exception légale ;

– la justification appropriée et nécessaire ;

– les entreprises fondées sur l’identité.